31


#31

OBJETS & COMMUNICATION

Sous la direction de Bernard Darras & Sarah Belkhamsa

mei-30-31-1couvLes objets communiquent-ils et s’ils le font comment font-ils ? Une trentaine de chercheurs internationaux spécialistes des études du design, de la sémiotique, de l’anthropologie et de la philosophie de la culture matérielle, ont répondu à ces questions. Le monde des objets ne bénéficiait pas encore d’un tel panorama théorique, aussi les théories elles-mêmes ont été mises à jour pour l’occasion. Cet ouvrage rédigé en français et en anglais, propose donc de nouveaux modèles et de nouvelles perspectives sur le monde des objets et du design produit. Ce livre s’adresse à tous les spécialistes de la communication, mais aussi aux designers qui ne disposaient pas d’un tel regard sur leur activité et leurs productions. Les enseignants en design et leurs étudiants trouveront enfin l’ouvrage qui leur manquait.

 

ISBN : 978-2-296-11707-5 • avril 2010 • 396 pages
Prix éditeur : 33,25 € / 218 FF

Acheter sur le site de L’Harmattan

 

SOMMAIRE (Cliquer sur les liens ci-dessous pour télécharger les textes)

Présentation

fleche  Les objets communiquent-ils ? Par Bernard Darras & Sarah Belkhamsa

Entretien

fleche  Design et communication. Questions de Bernard Darras & Sarah Belkhamsa à 5.5

Dossier

fleche  Objects : In between language and meaning. Bernhard E. Bürdek

fleche  Les objets communiquants : des corps, entre texte et pratiques. Jacques Fontanille & Xochitl Arias Gonzalez

fleche  À quel point en sommes-nous avec la sémiotique de l’objet ? Alessandro Zinna

fleche  L’intervention sémiotique dans le projet : du concept à l’objet. Michela Deni

fleche  Formes de table, formes de vie. Réflexions sémiotiques pour vivre ensemble. Anne Beyaert-Geslin

fleche  Objet et préfiguration. L’exemple du menu de restaurant. Jean-Philippe Dupuy

fleche  Le label AB (agriculture biologique) : interactions sémiotiques entre l’individu et l’environnement. Nanta Novello Paglianti

fleche  Sémiotique et design produit : un objet commun ? Marc Monjou

fleche  L’objet et le cycle des habitudes et des changements d’habitudes. Approche sémiotique Sarah Belkhamsa & Bernard Darras

fleche  Modélisation dynamique de la communication de l’objet. Approche systémique et sémiotique. Bernard Darras & Sarah Belkhamsa

fleche  The function of nonfunctional objects. Semiotics of functionalism Giampaolo Proni

fleche  On design semiotics. Susann Vihma

fleche  Les signes pour se guider dans l’univers. La boussole, l’astrolabe, l’arbalète, le loch ... et le GPS. Jean Fisette

fleche  Who is in the driver’s seat ? The car/driver interface. David L. Tucker

fleche  Object-relics and their effects : for a neo-animist paradigm Betti Marenko

fleche  Architecture and the shaping of thought. Andrzej Piotrowski

fleche  Le circuit de la culture et le designer : nouvel intermédiaire culturel ou technicien ? Gavin Melles

fleche  The secret lives of ANTs. Johann van der Merwe

fleche  Co-constructing meaning with materials in innovation workshops. Trine Heinemann, Robb Mitchell & Jacob Buur

fleche  Objets, culture, valeurs et marque. Jérôme Guibourgé

fleche  La patrimonialisation comme arme concurrentielle. Nathalie Audigier

fleche  The design contest : the function, form, and meaning of the Bell telephone, 1920-1939. Jan Hadlaw

fleche  Le gaucher contrariant : critique de l’objet polarisé. Christophe Genin

fleche  L’objet symbolique sacré du bouddhisme et son double mode de communication dimensionnelle : la pagode et le mandala. Jung-Hae Kim

fleche  On the shine of things and the uses of Gleaming. Keith Russell

fleche  La table qui désire la communication. Ponge and the object. Jung-A Hue

 


#41

DESIGN & COMMUNICATION

Sous la direction de Bernard Darras & Stéphane Vial

Si le XXe siècle a été celui de la naissance des théories de la communication, il a également été celui de la naissance du design, considéré à la fois comme profession et comme discipline. Une telle concomitance ne saurait être le fruit du hasard et invite au questionnement.

En s'offrant aux commanditaires comme une « arme de communication massive » (Vial, 2014), le design a en effet profondément modifié et influencé les pratiques communicationnelles durant ces cinquante dernières années. Dans les pays anglo-saxons, on parle d'ailleurs de communication design pour désigner la branche spécialisée du design qui consiste à concevoir et mettre en forme des messages et des dispositifs « communicants ». En France, depuis Roger Tallon, on distingue au sein du design trois grands champs : le « champ de l'aménagement de l'espace » (architecture, urbanisme), le « champ de la production » (objets, produits) et le « champ de la communication » (signes, messages).

En outre, le projet ou l'acte de design peut être considéré comme étant en soi « un acte de communication » : un artefact bien conçu est un artefact qui « parle de lui-même » à l'utilisateur (Norman, 2002). C'est pourquoi la sémiotique des objets  (Darras & Belkhamsa, MEI 30-31, 2009 ; Beyaert-Geslin, PUF, 2012) et la sémiotique du projet offrent des outils analytiques et systémiques aux designers. C’est ce que confirme l’enquête internationale sur les relations entre les sémioticiens et les designers (Darras, SIGNATA Vol. 3, 2012), dans la mesure où « le sémioticien accompagne le travail du designer dans l’organisation de la signification (du concept) et dans l’efficacité de sa communication » (Deni, 2009). Non seulement les produits du design doivent être compréhensibles pour leurs utilisateurs mais, pour Krippendorff (2006), il faut aller jusqu'à dire que « le design est une fabrique du sens des choses ».

Enfin, depuis une quinzaine d'années, tous les designers de toutes les spécialités sont confrontés à la nécessité d'intégrer la dimension de la communication dans leur travail. Désormais, « le projet n’est pas achevé tant qu’il n’est pas communiqué » au point où « bien souvent, il ne s’agit plus de vendre tel ou tel produit, mais bel et bien de se vendre » (Colin, 2003). Comment le design se communique-t-il auprès des publics, que ce soit dans les médias, les galeries ou les musées ? Comment le design s'expose-t-il ? Quelle médiation culturelle pour le design ?

Ce numéro de MEI entend interroger la diversité des points de rencontre entre communication et design d'une part, et entre design et communication d'autre part. Comment les théories et les pratiques de la communication s'articulent-elles aux enjeux du design ? Dans quelle mesure et de quelles manières le design est-il un objet des sciences de l'information et de la communication ? Comment ces dernières accueillent-elles le design et approchent-elles ses problématiques ? Le design fonctionne-t-il comme un média qui matérialise de la pensée ? Et réciproquement, comment les théories et les pratiques du design considèrent-elles les enjeux de la communication ? Dans quelle mesure la communication est-elle un objet de design ? Comment la culture design s'articule-t-elle aux enjeux des sciences de l'information et de la communication ?

Dans ce but, toutes les formes de design sont convoquées et pas seulement celles qui, comme le design interactif et le design numérique, sont directement liées aux technologies de l'information et de la communication ou celles qui, comme le design graphique ou le design d’information, font partie intégrante du design de communication. Le design de produits, le design architectural, le design paysager, le design urbain, l'écodesign, le design textile, le design de mode, le design management, le design stratégique et le design social, etc. sont également concernés par les enjeux de la communication.


#41

EN TANT QU’AUTEUR D’UN ARTICLE

DESIGN & COMMUNICATION Sous la direction de Bernard Darras & Stéphane Vial

Si le XXe siècle a été celui de la naissance des théories de la communication, il a également été celui de la naissance du design, considéré à la fois comme profession et comme discipline. Une telle concomitance ne saurait être le fruit du hasard et invite au questionnement.

En s'offrant aux commanditaires comme une « arme de communication massive » (Vial, 2014), le design a en effet profondément modifié et influencé les pratiques communicationnelles durant ces cinquante dernières années. Dans les pays anglo-saxons, on parle d'ailleurs de communication design pour désigner la branche spécialisée du design qui consiste à concevoir et mettre en forme des messages et des dispositifs « communicants ». En France, depuis Roger Tallon, on distingue au sein du design trois grands champs : le « champ de l'aménagement de l'espace » (architecture, urbanisme), le « champ de la production » (objets, produits) et le « champ de la communication » (signes, messages).

En outre, le projet ou l'acte de design peut être considéré comme étant en soi « un acte de communication » : un artefact bien conçu est un artefact qui « parle de lui-même » à l'utilisateur (Norman, 2002). C'est pourquoi la sémiotique des objets  (Darras & Belkhamsa, MEI 30-31, 2009 ; Beyaert-Geslin, PUF, 2012) et la sémiotique du projet offrent des outils analytiques et systémiques aux designers. C’est ce que confirme l’enquête internationale sur les relations entre les sémioticiens et les designers (Darras, SIGNATA Vol. 3, 2012), dans la mesure où « le sémioticien accompagne le travail du designer dans l’organisation de la signification (du concept) et dans l’efficacité de sa communication » (Deni, 2009). Non seulement les produits du design doivent être compréhensibles pour leurs utilisateurs mais, pour Krippendorff (2006), il faut aller jusqu'à dire que « le design est une fabrique du sens des choses ».

Enfin, depuis une quinzaine d'années, tous les designers de toutes les spécialités sont confrontés à la nécessité d'intégrer la dimension de la communication dans leur travail. Désormais, « le projet n’est pas achevé tant qu’il n’est pas communiqué » au point où « bien souvent, il ne s’agit plus de vendre tel ou tel produit, mais bel et bien de se vendre » (Colin, 2003). Comment le design se communique-t-il auprès des publics, que ce soit dans les médias, les galeries ou les musées ? Comment le design s'expose-t-il ? Quelle médiation culturelle pour le design ?

Ce numéro de MEI entend interroger la diversité des points de rencontre entre communication et design d'une part, et entre design et communication d'autre part. Comment les théories et les pratiques de la communication s'articulent-elles aux enjeux du design ? Dans quelle mesure et de quelles manières le design est-il un objet des sciences de l'information et de la communication ? Comment ces dernières accueillent-elles le design et approchent-elles ses problématiques ? Le design fonctionne-t-il comme un média qui matérialise de la pensée ? Et réciproquement, comment les théories et les pratiques du design considèrent-elles les enjeux de la communication ? Dans quelle mesure la communication est-elle un objet de design ? Comment la culture design s'articule-t-elle aux enjeux des sciences de l'information et de la communication ?

Dans ce but, toutes les formes de design sont convoquées et pas seulement celles qui, comme le design interactif et le design numérique, sont directement liées aux technologies de l'information et de la communication ou celles qui, comme le design graphique ou le design d’information, font partie intégrante du design de communication. Le design de produits, le design architectural, le design paysager, le design urbain, l'écodesign, le design textile, le design de mode, le design management, le design stratégique et le design social, etc. sont également concernés par les enjeux de la communication.

Les abstracts de 300 mots doivent être envoyés aux adresses suivantes :
bernard.darras [at] gmail.com et hello [at] stephane-vial.net.

Deadline : 30 Avril 2015. 
Les abstracts seront soumis au comité de lecture.

Apportez votre contribution pour les prochains articles de la revue MEI.

picto_fleche_droite  Je souhaite contribuer en tant qu’auteur 

#29

COMMUNICATION, ORGANISATION, SYMBOLES

Sous la direction de Claudine Batazzi & Céline Masoni Lacroix

COMMUNICATION, MÉDIAS

mei-29-1couvL’objectif de ce numéro est d'ouvrir des perspectives de recherches sur les questions de médiation symbolique, de production de symboles dans les organisations, de pratiques ou d'activités symboliques et/ou communicationnelles et organisationnelles.

ISBN : 978-2-296-08267-0 • mars 2009 • 216 pages
Prix éditeur : 17,10 € / 112 FF

Acheter sur le site de L’Harmattan

 

 

SOMMAIRE (Cliquer sur les liens ci-dessous pour télécharger les textes)

Présentation

fleche   Présentation des auteurs

fleche   Préambule. Claudine Batazzi et Céline Masoni Lacroix

Entretien

fleche  La fonction symbolique créatrice de lien. Questions à Daniel Bougnoux et Michel Maffesoli par Claudine Batazzi et Céline Masoni Lacroix

Dossier

fleche  Questionner de nouveaux enjeux symboliques pour les organisations: la communication environnementale et la «communication responsable». Françoise Bernard

fleche   Éthiques et contextes organisationnels. Christian Le Moënne

fleche   Qualité, projet, numérique: trois variations symboliques de l’efficacité gestionnaire. Gino Gramaccia

fleche   Efficacité symbolique du discours: la figure de l’utopie. Claudine Batazzi

fleche   Des comptes aux contes. Nicole D’Almeida

fleche   De l’usage du symbolique dans l’élaboration d’un sens commun: entre management et manipulation. Henri Alexis

fleche   De la désymbolisation des relations interpersonnelles à l’œuvre dans certaines sphères entrepreneuriales. Pascal Lardellier

fleche   L’émergence de formes. La forme réticulaire, de la culture à la communication. Céline Masoni Lacroix

fleche   La convivialité en entreprise. Topique et topographie d’une figure sensible. Jean-Jacques Boutaud & Mihaela Bonescu

fleche   Présence numérique: du symbolique à la trace. Louise Merzeau.

fleche   Corps, nombre, lumière. Les phénomènes colorés d’Œil-océan, image 3D expérimentale. Anne-Sarah Le Meur

fleche  Hypothèses. Action de médiations symboliques pour la construction d’une représentation dans une cité. Natacha Cyrulnik

fleche   Ce que dit le doigt de l’ange. Michel Cals

fleche   Conditions de publication


#24

ÉTUDES CULTURELLES & CULTURAL STUDIES

Sous la direction de Bernard Darras

mei-24-25-1couvLes Cultural Studies, apparues dans les années soixante à Birmingham, n'ont pas traversé la Manche alors qu'elles se répandaient dans tout le monde anglo-saxon. Elles constituent un grand mouvement de doute et de protestation, de questionnement et de recherche qui s'intéresse à toutes les institutions chargées de maintenir des rapports asymétriques de pouvoir et de domination. De leur côté, les French Theories qui ont participé à l'enrichissement des "études culturelles" n'ont pas contribué en France à l'émergence d'un secteur de recherche spécifique.

ISBN : 978-2-296-02782-4 • mars 2007 • 264 pages
Prix éditeur : 22,80 € / 150 FF

 

Acheter sur le site de L’Harmattan

 

SOMMAIRE (Cliquer sur les liens ci-dessous pour télécharger les textes)

Présentation

fleche  Les études culturelles, une mutation démocratique des sciences humaines. Bernard Darras

Entretien

fleche  Les études culturelles sont-elles solubles dans les Cultural Studies ? Marie-Hélène Bourcier, François Cusset et Armand Mattelart Entretiens réalisés par Bernard Darras

Dossier

fleche  “Cultural Studies” n’égalent pas “études culturelles”. Jan Baetens

fleche  Les études culturelles : une résistance française ? Christophe Genin

fleche  La tache aveugle. Approche sémiotique et systémique du paradigme de l’agency. Bernard Darras

fleche  Les fractures culturelles françaises. Marie Thonon

fleche  Études culturelles et minorités indisciplinées dans la France métropolitaine. Marie-Hélène Bourcier

fleche  La banlieue, révélatrice de l’utilité des “French Cultural Studies”. Pour l’étude des (non-)dits ethnico-raciaux français. Laurent Béru

fleche  Les études culturelles pour penser le communautarisme en France depuis le début des années 1990. Marie-Cécile Naves

fleche  Un mode original d’appropriation des Cultural Studies : les Études de genre appliquées aux Sciences de l’information et de la communication. Concepts, théories, méthodes et enjeux. Marie-Joseph Bertini

fleche  Les Cultural Studies et l’étude des cultures populaires. Paul Rasse

fleche  “Immobile, à grands pas”, ou le Défilé du 14 juillet. Pierre Fresnault-Deruelle

fleche  Les pratiques culturelles en question. Interdisciplinarité et quotidienneté au travers de la musique. Vincent Rouzé

fleche  La question de la réception culturelle dans les enseignements artistiques. René Rickenmann

fleche  Les études culturelles et le phénomène de Hallyu (Korean Wave) en Asie de l’Est. Seok-Kyeong Hong-Mercier

fleche  Comprendre les logiques de la médiation diplomatique, une application du décentrement culturel. Olivier Arifon

fleche  Hypothèses. La Malinche : médiatrice transcontinentale. Cristina Castellano

fleche  Mutation linguistique et nouveaux médias. Mosaïque linguistique en Tunisie. Sonya Bahry & Bernard Darras

fleche  Culture matérielle et construction de l’identité culturelle. Discours, représentations et rapports de pouvoir. Sarah Belkhamsa & Bernard Darras

fleche  La circulation des contenus télévisuels au cœur des pratiques médiatiques. Perspective sémio-pragmatique et héritage culturaliste. Laure Bolka-Tabary

fleche  De l’articulation entre classe, race, genre et sexualité dans la pornographie “ethnique”. Maxime Cervulle

fleche  Notre musée d’autrui. Réflexions sur la beauté du Musée du quai Branly. Rita Di Lorenzo

fleche  La réception mosaïque de la télé-réalité : la jeunesse et la multiplicité des regards. Élodie Kredens

fleche  Études culturelles et culture de l’écrit. Considération épistémologique du phénomène de lecture. Sabine Lesenne

fleche  Conditions de publication


Site MEI

Master 2 Multimédia Intéractif /
Multimédia Sorbonne

logo_mmi           logo_ms

CHEF DE PROJET
Priscillia Rungiah

DIRECTEUR TECHNIQUE
Tcheng Heu

DIRECTRICE ARTISTIQUE
Mathilde Pothet-Zevaco

CONCEPTEUR-RÉDACTEUR
Tiphaine Leborgne

ARCHITECTE D’INFORMATION
Joëlle Chong

 

Remerciements

Bernard Darras, Directeur du Master Multimédia de l’Université Paris 1.

Les articles n’engagent que leurs auteurs ; tous droits réservés.

Les auteurs des articles sont seuls responsables de tous les droits relatifs aux images qu'ils présentent.
Toute reproduction intégrale ou partielle, faite sans le consentement de son auteur ou de ses ayants droits, est illicite.

Veuillez prendre contact pour toute information :

ADRESSE
Editions Op. Cit.
Revue MEI "Médiation et information"
6, rue des rosiers, 74004 PARIS - FRANCE

TELÉPHONE
01 49 40 66 57

COURRIEL
revue-mei [ at ] laposte [ dot ] net

Revues publiées avec le concours du Centre National du Livre.


Numéros disponibles

# 7 15,96 € # 8 15,96 € # 9 15,96 € # 10 15,96 € # 11 17,39 €
# 12-13 21,76 € # 14 15,96 € # 15 17,39 € # 16 17,39 € # 17 17,39 €
# 18 17,39 € # 19 17,39 € # 20 15,20 € # 21 19,00 € # 22 17,10 €
# 23 16,15 € # 24-25 22,80 € # 26 21,85 € # 27 16,63 € # 28 17,10 €
# 29 17,10 € # 30-31 33,25 € # 32 18,05 € # 33 16,63 € # 34 21,85 €
# 35 22,80 € # 36 22,80 € # 37 21,38 €