Le phénomène « carte blanche ». Pratiques de communication dans le musée MUDAC

Chiara Rubessi

MOTS-CLÉS : objet, design, musée, communication, scénographie, expérience, exposition.

Cet article est issu d’une recherche sur l’exposition temporaire nommée « carte blanche à un designer » au MUDAC. Depuis 2002, des expositions de design ont été réalisées au MUDAC (Musée de design et d’arts appliqués contemporains) de Lausanne. Ce type d’exposition est une spécificité du musée qui est née afin de « mettre en valeur » et transmettre la qualité et le travail d’un designer. Le MUDAC donne, chaque année, à un ou plusieurs designers un espace où non seulement exposer leurs objets, mais surtout créer leurs propres formes et leur propre espace de communication. Ainsi, le designer devient temporairement commissaire et scénographe. On peut par ailleurs s’interroger sur les enjeux d’une relation complexe entre le designer et l’espace où essayer de transmettre un message au public. Comment le design s’expose-t-il ? Dans quelle mesure l’espace d’un musée est-il un « outil » de communication ? Est-ce que nous pouvons parler de brand design également au musée ? Cette recherche avait pour but d’explorer les différentes formes de scénographie mises en espace par le designer en considérant l’adoption d’une série de conditions, assignées a priori dans le MUDAC, comme : le budget, l’espace, le temps de l’exposition et, enfin, la réalisation d’un catalogue.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Le phénomène « carte blanche ». Pratiques de communication dans le musée MUDAC

Chiara Rubessi

Docteur associé au laboratoire CINESTHEA
à l’UGA Université Grenoble Alpes

Article précédent

« Exposer le design par le design : Une approche communicationnelle d’une exposition des frères Bouroullec au Musée des arts décoratifs. »
Marie-Sylvie POLI - Brigitte AUZIOL
Retour au sommaire