Cette image qui parle. Sur quelques contradictions de l’image de synthèse en architecture

Aleksey SEVASTYANOV

MOTS-CLÉS : architecture, image de synthèse, représentation, milieu, espace

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : Il s’agit, dans cet article, de questionner le débat sur l’image de synthèse en architecture comme représentatif des contradictions internes de la discipline architecturale. Celle-ci vit une transformation théorique importante : l’altérité des « milieux habités » prend les devants, dit-on, sur le « monothéisme » fonctionnaliste de l’architecture moderne, transformant le statut de l’architecte du « concepteur de la vie » en un analyste attentif des contextes. En tant que moyen de communication architecturale privilégié, l’image de synthèse cristalliserait à elle seule les difficultés de la pensée selon laquelle l’affirmation d’autonomie par un contextualisme radical ou par une autoconstitution permettrait de dépasser le vieux débat postmoderne sur l’autonomie de la forme architecturale.

Pour lire l'article complet en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Cette image qui parle. Sur quelques contradictions de l’image de synthèse en architecture

Aleksey SEVASTYANOV

Doctorant. Université de Lille 3, CNRS, UMR 8163 — STL — Savoirs Textes Langage. aleksey.sevastyanov[at]gmail.com

Article précédent

« Communiquer l’architecture de la Cité Internationale Universitaire de Paris par des dispositifs cartographiques numériques »
Marie CAMBONE - Marie-Sylvie POLI
Retour au sommaire