L’enseignement de l’architecture mis en concurrence. Quand le projet devient matière de communication

Julie ANDRÉ-GARGUILO

MOTS-CLÉS : Enseignement du projet d’architecture, concurrence, communication, stratégie de reconnaissance, représentation.

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : Cet article fait l’hypothèse que tout comme l’exercice de projet mené dans un milieu professionnel par un architecte, celui artificiel élaboré dans un cadre pédagogique par un étudiant entretient des interactions décisives avec son environnement de conception. Plutôt que de disparaître, il nous semble que ces interactions changent de nature. Nous proposons d’observer ici la façon dont un système pédagogique concurrentiel participe à redéfinir les exercices de projet qui y prennent place. Pour mener cette réflexion, sont analysées deux unités d’enseignement de projet qui se déroulent au sein de l’Architectural Association School (AA) de Londres durant les années soixante-dix et quatre-vingt, alors que l’école adopte une grille pédagogique basée sur la mise en concurrence des unités. L’analyse de deux premiers cas d’unités révèle les conséquences des interactions non pédagogiques qu’elles entretiennent avec l’école : la première adopte progressivement une ligne commune de problématiques, et de références théoriques et bâties alors même que ses enseignants s’y refusaient pour éviter toute forme de mimétisme. La deuxième fait face à la valorisation et l’attrait des documents graphiques comme moyens de représentation du projet quand elle-même s’appuie principalement sur le média de l’écriture. Cette double observation nous amène à considérer un troisième cas d’étude qui, à la différence des deux précédents, se nourrit des ambitions à la fois pédagogiques et communicationnelles de l’école pour se construire. Cette dernière unité correspond à une forme hybride d’enseignement du projet où les éléments jusque-là servis (l’architecture) et servants (la communication) fusionnent.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
L’enseignement de l’architecture mis en concurrence. Quand le projet devient matière de communication

Julie ANDRÉ-GARGUILO

Titulaire du Diplôme d’État d’architecture HMONP
Maître de conférences Associé HCA à l’ENSA,
Marne-la-Vallée
Doctorante-ACS-CNRS UMR AUSser 3329, Université Paris-Est
j.andre.garguilo@gmail.com

Article précédent

« Concevoir sa communication pour mieux communiquer sa conception architecturale »
Smail KHAINNAR
Retour au sommaire