Smartphone, réseaux sociaux et gestes performatifs

Pauline ESCANDE-GAUQUIÉ

MOTS-CLÉS : dispositif, geste, performativité, smartphone

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : Cet article analyse en quoi le geste sur le smartphone est orienté par l’énonciation éditoriale des réseaux sociaux qui renvoie à l’ensemble des signes qui constituent le dispositif utilisateur. Il se saisit de l’idéologie qui sous-tend les usages attendus des réseaux sociaux, c’est-à-dire à faire des utilisateurs des êtres hypercommunicants. L’analyse sémio-pragmatique des gestes sur le smartphone montre comment cet appareil dit intelligent convoque les techniques et les gestes des appareils qui lui ont précédé. Elle révèle par ailleurs une synesthésie qui passe par une scénographie de l’attente derrière son écran de smartphone — celle de feuilletons à suivre quotidiennement. Enfin, l’article met en évidence comment le spectacle attractionnel des signes proposés sur les réseaux sociaux (smileys, etc.) amène à une pensée factitive de la performativité, celui du « faire faire » (faire commenter, retweeter, etc.). Ces multi-énonciations, engendrées par les dispositifs sémio-techniques des réseaux sociaux, semblent alors unies, derrière leur apparente variété, par un trait commun : l’évaluation.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Smartphone, réseaux sociaux et gestes performatifs

Pauline ESCANDE-GAUQUIÉ

CELSA - Sorbonne Université

Article précédent

« Corps certain et corps conducteur : construction du sens et des identités par le texte imprimé et la textualité numérique »
Ugo RUIZ
Retour au sommaire