Le geste machinique dans l’analyse et le visionnage de larges collections d’images

Maria Giulia DONDERO

MOTS-CLÉS : computation, machine, visualisation, media visualization, énonciation, geste.

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : Dans cet article, nous analysons la relation entre le travail de computation à l’origine des analyses quantitatives de larges collections d’images (Big Visual Data) — telles que celle pratiquée par Lev Manovich et le « Cultural Analytics Lab » dans la Media Visualization — et notre gestualité sensori-motrice. Notre objectif est de comprendre quel type de « simulacre de gestualité » est instauré dans la Media Visualization et, plus précisément, d’étudier la manière dont ces visualisations produites par un travail de computation engendrent une nouvelle sorte de « simulacre gestuel » qui est ainsi offert à l’observateur/manipulateur d’images final. À cet effet, nous convoquerons la théorie de l’énonciation, notamment celle formulée par la sémiotique greimassienne et post-greimassienne, qui nous permettra d’étudier la relation entre l’interprétation humaine et le travail machinique.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Le geste machinique dans l’analyse et le visionnage de larges collections d’images

Maria Giulia DONDERO

Fonds National de la Recherche Scientifique,
Université de Liège

Article précédent

« Toucher dans l’intouchable : l’hapticité de l’image dans le nanoart »
Emmanuelle PELARD
Retour au sommaire