Comment le design intuitif communique-t-il ?

Disponible en version imprimée

Jérôme Guibourgé - Audrey Moutat

MOTS-CLÉS : Design intuitif, Sémiotique, Intuitivité, Factitivité, Inter-objectivité, Utilisabilité, Mémoire gestuelle, Sémiose perceptivo-pratique

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : Cet article vise à déterminer les principes fonctionnels du design intuitif, entendu comme un dispositif communicationnel qui énonce tacitement son utilisabilité. Il s’agira de montrer comment un tel design parvient à convoquer à travers des structures d’objet, des schémas sensibles et sensori-moteurs emmagasinés dans la mémoire du designer et de l’usager. En effet, relevant à la fois de la démarche créative du concepteur alors libéré de toutes contraintes formelles et de la pratique interprétative d’un usager qui cherche à s’approprier l’objet, l’intuition est ainsi énoncée par le design afin de permettre une « connaissance ou compréhension immédiate sans intervention d’une pensée rationnelle ou d’une déduction logique ». Lié au principe de factitivité, le design intuitif propose un faire-savoir tacite qui consiste en la reconnaissance d’une homologation entre les dispositions corporelles d’un usager et les propriétés sensibles des objets selon la scène pratique qu’ils intègrent.

Le reste de l'article est disponible dans la version papier du numéro

Acheter
sur editions-harmattan.fr

Références

Belkhamsa, S. & Darras, B. (2009a). L’objet et le cycle des habitudes et des changements d’habitudes. Approche sémiotique. In B. Darras et S. Belkhamsa. Objets et Communication. MEI 30-31. Paris : L’Harmattan, 147-160

Blandin, B. (2002). La construction du social par les objets Paris : P.U.F

Darras, B. et Belkhamsa, S. & Darras, B. (2009b). Modélisation dynamique de la communication de l’objet. Approche systémique et sémiotique. In B. Darras et S. Belkhamsa. Objets et Communication. MEI 30-31. Paris : L’Harmattan, 161-184

Deni, M. (2005). Les objets factitifs. In J. Fontanille et A. Zinna. Les objets au quotidien. Limoges : Pulim, 79-96

Fontanille, J. (2011). Corps et sens. Paris : P.U.F

Gibson, J. J. (1977). The theory of affordances. In R. Shaw et J. Brandsford. Perceiving, Acting, and Knowing: Toward an Ecological Psychology. Hillsdale : Lawrence Erlbaum Associates, 67-82

Hodgkinson, G. P. (2008). Intuition: A fundamental bridging construct in the behavioural sciences. British Journal of Psychology. 99.1. 1-27

Jencks, C. (1973). Mouvements modernes en architecture. Bruxelles : Pierre Mardaga Jencks, C. (2000). Jencks’s theory of evolution: an overview of twentieth-century architecture. Architectural Review. 208, n° 1241. 76-79

Leroi-Gourhan, A. (2010). L’homme et la matière. Paris : Albin Michel

Leroi-Gourhan, A. (2014a). Le geste et la parole, technique et langage (Vol. 1). Paris : Albin Michel

Leroi-Gourhan, A. (2014b). Le geste et la parole, la mémoire et les rythmes (Vol. 2). Paris : Albin Michel

Norman, D. (1999). Affordance, conventions and design. IX Interactions. VI.3. 38-43

Norman, D. (2013). The design of everyday things. New York : Basic Books

Polanyi, M. (2009). The Tacit dimension (éd. Revised). Chicago : University Of Chicago Press.

Rabardel, P. (1995). Les hommes et les technologies. Approche cognitive des instruments contemporains. Paris : Armand Colin

Sadler-Smith, E. & Shefy, E. (2004). The intuitive executive: Understanding and applying ‘gut feel’. Decision making. Academy of Management Executive. 18 (4). 76-91

Spool, J. M. (2005). What makes a design seem ‘intuitive’? En ligne. https://articles.uie.com/design_intuitiv
e/

Zinna, A. (2005). L’objet et ses interfaces. In J. Fontanille et A. Zinna. Les objets au quotidien. Limoges : Pulim, 161-192

Jérôme Guibourgé - Audrey Moutat

Consultant, Enseignant à l’Ecole de Design de Nantes, Chercheur associé CeReS, Université de Limoges, jerome.guibourge@sensetdesign.fr
Enseignant chercheur CeReS, Université de Limoges, audrey.moutat@yahoo.fr

Article précédent

« Les enjeux théoriques et pratiques de la sémiotique du design »
François Maréchal
Retour au sommaire