Myths: Representation of Design in the New-Age of Communication

Doganberk DEMIR

MOTS-CLÉS : design, identité, sémantique, communications représentation

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : Cet article étudie le rôle du designer dans la culture matérielle et visuelle, et questionne comment les designers sont devenus des créateurs de mythes sur la scène culturelle contemporaine. Dans un monde saturé d’objets de design, les designers ne traitent pas seulement la forme et la fonctionnalité, mais le marché exige qu’ils injectent du sens et de l’expérience dans leurs dispositifs. Ce texte propose des analyses sémantiques qui s’appliquent à des séances photos de magazine de design ou à des installations ou objets de design récents, et montre le changement de rôle du designer. Dans la première partie, je présente la situation actuelle dans la culture visuelle avec de solides références et je continue avec des exemples actuels, avant d’analyser l’industrie du design d’un point de vue sémantique. Enfin, je parle du changement dans l’industrie et la politique des objets faits à la main, du vide causé par les représentations et de la façon dont les designers remplissent ce vide à l’aide de significations et de récits, au travers les exemples de deux dispositifs du designer français Philippe Starck.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Myths: Representation of Design in the New-Age of Communication

Doganberk DEMIR

Ozyegin University, Istanbul Institute of Design, Istanbul
doganberk[at]day-studio.com

Article précédent

« Éléments pour une analyse sémiotique du design numérique : le cas des «cultural analytics» »
Everardo REYES
Retour au sommaire