Éditorial

Bernard DARRAS - Stéphane VIAL

DESIGN, MÉDIAS et COMMUNICATION

Ce nouveau numéro de MEI consacré au design comme média et communication s’inscrit dans la lignée du numéro 40 « Design et Communication » publié en 2017.

Ce numéro 41 publie des articles qui n’étaient jusqu’alors accessibles qu’en ligne. Cette version imprimée est un des nombreux témoins de l’hésitation qui anime le monde de l’édition depuis un peu plus de deux décennies.
Entre le livre imprimé et l’édition numérique faut-il trancher ou ne renoncer à aucun
support ?
MEI en phase hybride expérimente ses différentes possibilités dans le cadre d’une sorte de recherche-action avec les éditions L’Harmattan qui considèrent que les lecteurs sont différents selon les médias et qu’ils ont des pratiques très différentes en fonction du contexte physique de lecture.
À ce stade de notre recherche très appliquée, nous prenons en considération toutes les parties prenantes de la production, de la diffusion et de la réception d’une revue scientifique. C’est ainsi que les retours d’information des abonnés, des bibliothécaires et des libraires montrent qu’ils ont été surpris par l’organisation bi-médias du numéro 40 et par son système de pagination continu.
Fallait-il accorder plus de temps aux numéros hybrides pour que les pratiques qui se diffusent dans les journaux quotidiens et les magazines s’imposent partout ou « revenir » à une édition plus conventionnelle ?

En terme éditorial, nous pensons que MEI 40 et MEI 41 doivent être considérés comme des prototypes tout autant que le site MEI-Info.com qui leur répond et qui continuera de publier en ligne une partie des articles de ce numéro 41.

N’est ce pas le rôle d’une revue de communication que d’expérimenter en explorant ses supports et ses médias ? C’est en tout cas ce que nous avons considéré à l’occasion de ces deux numéros consacrés au design. Un domaine de conception et de création qui est particulièrement riche en innovations et changements.

Dans la continuité des questions posées et imposées par la numérisation de tous les domaines de la vie, les articles de ce numéro de MEI explorent l’impact des changements de support, de média, d’outils et de mode de communication dans les territoires du design et de ses environs.
Les auteurs traitent de l’architecture et de ses données en circulation ; de la ville, de ses signes et de ses signalétiques ; des interactions entre les humains et les machines ; de la culture comme données visualisables ; des robots comme univers narratifs ; de la mode et du corps communiquant, et du design lui-même comme producteur de mythes, de mémoire, de participation et de démocratie. Tout débute par un entretien consacré à une nouvelle classification du design proposée par Manuel Zacklad, Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM).

Dans ce numéro, il ne manque qu’un article sur le livre, les revues et l’édition à l’ère de la reproduction numérique et de l’accès en ligne. La revue MEI et ses numéros 40 et 41 s’offrent comme terrain de recherche et d’expérimentation.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Éditorial

Bernard DARRAS - Stéphane VIAL

Article précédent

« Du design de mode à la fabrique du corps communicant. Vers un design du corps communicant »
Rym KIRECHE-GERWIG
Retour au sommaire