The Communication of Memory and the Inhabited Experience

Pamela SALEN

MOTS-CLÉS : mémoire, l’inhabité, expérience incorporée, re-imagination, communication, espace

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : Cet article propose de considérer la mémoire et l’expérience habitée comme des formes particulières de communication incarnée. Pour se faire, nous avons privilégié les récits personnels et interpersonnels de la vie quotidienne comme des moyens de mise en forme d’une recherche fondée sur la pratique dans le design de communication, ce qui comprend l’ambiguïté, le statut d’auteur et la cocréation. La façon dont nous partageons, percevons et traduisons l’expérience incarnée — du faire à l’écriture et à la réception — offre l’occasion de considérer la pratique du design de communication comme récit et comme verbe. Les récents travaux de l’auteur : Objects of Memories (2010-13), The name of a room (2011-13) et Interior Memory: Re-imagining Home (2014) sont étudiés comme des méthodes d’enquête définissant la communication incorporée comme un acte permettant de matérialiser une expérience éphémère. La réflexion et la lenteur, qui se manifestent en particulier lors du travail avec des outils manuels, le papier et le photogramme, sont les procédés utilisés pour permettre aux mémoires de faire surface et de se connecter au processus d’incorporation ainsi qu’à l’espace vécu. Par ailleurs, la matérialité, la métaphore et les principes de la théorie de la Gestalt sont abordés comme des moyens pour réfléchir
et communiquer l’incorporation au travers du processus de production.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
The Communication of Memory and the Inhabited Experience

Pamela SALEN

Monash University, Australia
pamela.salen[at]monash.edu
www.pamelasalen.com

Article précédent

« Manifesto for “spirit of place”: the expressive value of signage on Belfast’s arterial routes in representing wider environmental and societal themes »
Ian Montgomery - Ruth Brolly
Retour au sommaire