Scénographier (par) l’immatériel. Sémiotisation de l’espace et stratégies communicationnelles dans l’exposition Arctiques. Upside down (Musée du Quai Branly)

Gaëlle CRENN

MOTS-CLÉS : immersion, dispositif, immatériel, espace, média

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : Suivant la démarche de Jean Davallon, en considérant l’exposition comme un média dans une approche socio-sémiotique, nous explorons comment et en quoi les stratégies scénographiques produisent de nouvelles intéractions entre exposition et visiteurs. L’exposition « Arctiques. Upside Down », présentée en 2008 au Musée du Quai Branly ambitionnait de mettre les visiteurs en situation d’entrer en contact avec les productions matérielles, et au-delà, les représentations culturelles des peuples arctiques. En identifiant les procédés de sémiotisation de l’espace qui ont été convoqués, mobilisant avant tout les éléments immatériels (espace, lumière et son), nous montrons comment la scénographie fait émerger au sein d’un espace synthétique des propositions de sens riches et ouvertes. L’exposition produit un double mouvement, d’une part de dématérialisation des références spatiales et symboliques des visiteurs, et d’autre part de matérialisation des phénomènes intangibles. Elle propose aux visiteurs un lieu d’expériences intenses et un guidage qui déplace les catégories habituelles de réception des cultures arctiques. Sont ainsi mis en lumière le fonctionnement et les effets socio-symboliques des dispositifs d’exposition.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Scénographier (par) l’immatériel. Sémiotisation de l’espace et stratégies communicationnelles dans l’exposition Arctiques. Upside down (Musée du Quai Branly)

Gaëlle CRENN

Université de Lorraine,
Centre de recherche sur les Médiations (CREM)
gaelle.crenn[at]gmail.com

Article précédent

« La construction des représentations des arts et artistes « non occidentaux » au sein d’un catalogue d’exposition : le cas de Partage d’Exotismes (Biennale de Lyon, 2000) »
Rime FETNAN
Retour au sommaire