Énonciation(s), réénonciation(s) et redistribution(s) dans l’exposition

Céline SCHALL

MOTS-CLÉS : (ré)exposition, (re)énonciation, (re)médiation, posture du visiteur

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : La réexposition est une pratique relativement fréquente au sein des institutions muséales. Elle suscite habituellement une analyse mettant en évidence les constances et différences avec l’exposition « originelle ». Nous  voulons ici comprendre son fonctionnement énonciatif, et les relations proposées avec le visiteur actuel, afin de qualifier le type de médiation mise en place. Pour ce faire, nous analysons la reprise dans le Château de Clervaux (Luxembourg), de l’exposition The Family of Man, réalisée par Steichen en 1955 au MoMA. Nous nous arrêtons surtout sur les médiations de l’exposition pour montrer comment chacune, parvient ou non, à redistribuer des positions énonciatives et de ce fait, participer à la génération du sens de l’exposition. Dans cette exposition, une médiation particulièrement complexe dessine la figure d’un nouveau visiteur, oscillant entre l’émotion et la réflexion.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Énonciation(s), réénonciation(s) et redistribution(s) dans l’exposition

Céline SCHALL

Université de Luxembourg
celine.schall[at]uni.lu

Article précédent

« Apprendre l’histoire à Auschwitz : l’expérience d’une histoire écrite avec des objets »
Nathanaël WADBLED
Retour au sommaire