Préfigurer le sens d’une visite familiale interactive au musée. Analyse des enjeux épistémiques à partir du cas du Musée de la Bande Dessinée

Valérie-Inès DE LA VILLE - Cristina BADULESCU

MOTS-CLÉS : joint mediations, family visit, prefiguration of meaning, expography, museum experience

Resume de l’article : Si les musées adaptent leur offre aux publics scolaires en concevant des visites guidées ou interactives, des ateliers de création et d’expression, la politique d’accueil des familles dans le cadre d’une visite libre soulève encore de nombreuses interrogations car peu d’études s’intéressent aux attentes des familles avec enfants de 8 à 12 ans qui effectuent une visite libre d’un musée. Une recherche menée au sein du Musée de la Bande Dessinée d’Angoulême, nous a permis de découvrir la situation contrastée des visites scolaires, très appréciées, par rapport aux visites familiales libres, cruellement décevantes et dommageables pour l’image du musée sur Internet. La réflexion sur l’offre du musée de la BD a conduit à l’élaboration d’un cadre théorique de nature sociosémiotique, enchâssant différentes formes de médiation — muséale, parentale et technologique — pour étayer une expérience muséale conjointe entre parents et enfants qui renforce les liens familiaux.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Préfigurer le sens d’une visite familiale interactive au musée. Analyse des enjeux épistémiques à partir du cas du Musée de la Bande Dessinée

Valérie-Inès DE LA VILLE - Cristina BADULESCU

Université de Poitiers, CEREGE
(Centre de Recherche en Gestion)
delaville[at]poitiers.iae-france.fr

Article précédent

« La médiation des œuvres sur le net, entre exposition et publication. L’exemple de la collection Wish You Where Here! »
Clarisse BARDIOT - Annick BUREAUD
Retour au sommaire