Saut immersif et interactif dans l’exposition et notre interprétation

Louise BOISCLAIR

MOTS-CLÉS : expérience, exposition, immersion, installation interactive, interprétation

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : Cet article théorise le saut de paradigme qu’entraîne le courant immersif et interactif pour la mise en exposition et notre interprétation. Non seulement la mise en œuvre nécessite la négociation d’un dispositif interactif, parfois la transformation du lieu, mais elle renouvelle aussi l’exposition traditionnelle. La proposition d’une première définition « genresque » de l’installation interactive, après sa mise à l’épreuve, est infléchie dans une seconde définition « expérientielle ». Forte de cette empirie, l’interprétation passe alors du paradigme classique, voire herméneutique, à une interprétation pragmatique, d’abord immédiate (exécutoire et corporelle), dynamique (affective, énergétique, intellectuelle), puis finale, c’est-à-dire « qui marque une résolution, un stade de satisfaction, une sorte de plateau, une pause, un repos de l’esprit » (Fisette 1990,p. 56). Comme nous le verrons, cet élargissement du processus interprétatif, du somatique à la sémiotique, entre en écho avec les qualités de l’interprétant défini par Peirce.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Saut immersif et interactif dans l’exposition et notre interprétation

Louise BOISCLAIR

SenseLab, Université Concordia
boisclairlouise[at]yahoo.fr

Article précédent

« Préfigurer le sens d’une visite familiale interactive au musée. Analyse des enjeux épistémiques à partir du cas du Musée de la Bande Dessinée »
Valérie-Inès DE LA VILLE - Cristina BADULESCU
Retour au sommaire