Au nom de la solidarité. Les nouveaux discours publics contre le VIH

Michael RINN

MOTS-CLÉS : éthique, VIH/sida, analyse critique du discours, discrimination, solidarité

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : Cet article propose une analyse du discours des campagnes de prévention contre le VIH/sida depuis leur lancement au milieu des années 1980 jusqu’à nos jours.. Nous chercherons à comprendre le fonctionnement hybride de ce genre de discours. Il est à la fois fonctionnel — par la recherche de l’efficacité (éviter les situations à risque de contamination avec le VIH), et l’anticipation de la réception (influer sur la vie intime des citoyens), et normatif — par la mise en place de nouvelles règles éthiques (être responsable de soi). Nous montrerons que, explicitement, ces campagnes préconisent des modes de comportement safer qui permettent aux citoyens d’être du bon côté de la société (physiquement et moralement). Mais implicitement, elles finissent par adopter une position éthique qui stipule que refuser ces nouvelles règles, c’est se placer du mauvais côté de la vie sociale. Nous montrerons donc que, paradoxalement, les campagnes de prévention contre le VIH/sida contribuent depuis les années 2000 à renforcer la discrimination contre les gens vivant avec le VIH.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Au nom de la solidarité. Les nouveaux discours publics contre le VIH

Michael RINN

Professeur en Sciences du langage
Université de Bretagne occidentale,
michael.rinn[at]univ-brest.fr

Article précédent

« La Communication sur le Sida en Tunisie: Analyse des images (1989-2010) »
Lamia BEN HASSINE - Salaheddine DRIDI
Retour au sommaire