Le mésusage des écrans chez les enfants et les adolescents : l’éclairage d’une enquête qualitative auprès des professionnels de l’enfance et de l’adolescence

Élisabeth BATON-HERVÉ

MOTS-CLÉS : médiation, exposition, publication, qr code, téléphonie mobile

RÉSUMÉ DE L’ARTICLE : En un peu plus de vingt années, l’environnement médiatique et technologique des familles s’est sensiblement modifié. Les foyers sont passés d’un à deux récepteurs de télévision à une moyenne de sept écrans. Chaque unité familiale est ainsi équipée de matériels technologiques de formats divers, aux nombreuses fonctionnalités, interconnectables, fixes et nomades, utilisables par chacun, quel que soit son âge. La multiplication de ces écrans et leur facilité d’accès invitent à de fréquents usages dans des lieux et des situations inusités par le passé. Le présent article se propose d’examiner la manière dont les moins de 16 ans sont concernés par cet état de fait et plus précisément du point de vue des répercussions sur leur santé psychique et physique. L’approche ici développée s’appuie sur une enquête réalisée entre 2014 et 2016 auprès de 42 professionnels et praticiens de l’enfance et de l’adolescence dans douze départements français.

Pour lire le résumé de l'article en anglais, cliquez sur le lien ci-dessous :
Le mésusage des écrans chez les enfants et les adolescents : l’éclairage d’une enquête qualitative auprès des professionnels de l’enfance et de l’adolescence

Élisabeth BATON-HERVÉ

Docteur en Sciences de l’information et de la
communication. Consultante Parents, enfants et médias
Formation, conseil, études et recherche
e.batonherve[at]orange.fr

Article précédent

« Communication médicale et marketing social de santé publique en Algérie. Le cas des maladies non transmissibles »
Aïssa MERAH
Retour au sommaire